5 octobre 2017 -

Concert – Fazerdaze au Pop-Up du Label : pour nous sonne le glas de l’été !

Dans l’atmosphère intimiste et chaude du Pop-Up, Fazerdaze a clôturé avec grâce le Summer ’17

Crédits photo : Laurence Buisson (Instagram)

Fazerdaze en concert au Pop-Up du Label à Paris en septembre 2017
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une foule s’est rassemblée autour de la sémillante Fazerdaze en ce lundi soir pluvieux. Il y a du monde dans la cave du Pop-Up du Label. Ça grouille et ça transpire sous les effluves d’alcool, mais pas que !

Mise en Scène met en route

Le groupe Mise en Scène (si si), dont le charisme de la chanteuse déborde sur scène, a trouvé le moyen de se glisser en première partie. Je suis pour ainsi dire bluffée : un timbre de voix qui part dans tous les sens mais à la fois nettement maîtrisé, du rock un peu punk qui tache. Bref, combo parfait, si vous voulez mon avis. Et même si vous ne le voulez pas, je vous le donne quand même.

Fazerdaze nous rappelle à l’été et le clôture à la perfection

Fazerdaze s’en vient ensuite une fois la salle chauffée. J’avais écouté son album Morning Side pour ainsi dire tout l’été tant les mélismes de sa voix [pour les non musicologues, petit tour sur Wikipédia conseillé] et le son de la guitare appellent aux soirées paisibles en terrasse, les pieds dans le sable. Et un verre de spritz. Évidemment.

Fazerdaze est donc – a priori – venue nous souffler à l’oreille les dernières chaleurs de la saison, nous calmer un peu après la surexcitation du groupe précédent. Mensonge ! Quand le groupe se met à jouer, j’aperçois une rangée de lèvres mimer les paroles de la jeune Néo-Zélandaise. Apparemment je ne suis pas la seule à l’avoir écoutée en boucle ces deux derniers mois.

On enchaine avec Jennifer, Half Figured… Et même si je m’imagine toujours avec un verre à la main droite, les doigts de la main gauche dans le sable sous une lune rousse, je remarque que le live vient tout de même contrecarrer la pop que j’avais pu écouter. M’aurait-on menti ? Car le son de Fazerdaze est tout de même énervé, un peu brut même. Exquis ceci dit.

Elle s’adresse à nous avec le sourire. Nous n’en pouvons plus, il fait une chaleur incroyable. Plus chaud que cet été ! L’héroïne du soir nous propose donc une courte pause avant de reprendre. Soit !

Une fois le concert achevé, je m’engouffre dans la nuit, un brin mélancolique mais contentée. Ravie que Fazerdaze, en sonnant le glas de mon été, l’ait emporté avec elle.

Article écrit par Indejazzy

Articles liés

0 Comment

Leave a Comment

Your email address will not be published.